Article LE CYCLE
   Si vous nous avez trouvé suite à l'article paru sur l'Atelier dans le magasine LE CYCLE et que ce sont nos cadres vélo qui vous intéressent, nous vous invitons à consulter la page GRADE9.fr (GRADE9 étant marque de nos cadres) pour plus d'informations !

Essais de traction sur nos rayons...

Lorsque nous avons réfléchi aux éléments qui allaient composer nos roues, nous avons porté une attention particulière au choix des rayons.

Bien sûr, le moyeu et la jante jouent également un rôle important pour la qualité finale de la roue, mais au montage, une fois le choix fait, ... le choix est fait. Alors que pour les rayons, l'aventure commence réellement aux premiers tours de clé.

Au delà du type de rayonnage que nous allions choisir, quelle tension allions nous (pouvoir) appliquer ?

Des fournisseurs de rayons, il y en a quelques-uns de par le monde. Nous avions en tête des désirs et des spécificités bien déterminés. Alors nous avons épluché les documentations techniques que les prétendants nous fournissaient. Puis nous avons fait notre choix. Maintenant, il restait à vérifier si ce qu'on nous disait, si les graphiques qu'on nous montrait, correspondaient à la vérité.

Or, il se trouve que nous avons accès à une machine permettant d'effectuer des tests de traction. Oui, ce n'est pas commun et nous avons de la chance (Merci Nico). Ce matin, nous avons pu faire des tests préliminaires et d'autres essais plus complets dans le futur (Oui Nico, on aimerait revenir...).

Nous avons testé, par couple, le rayon "ATi RTB" qui est monté sur l'ALUDRA et la MIRA et le rayon "ATI R-AERO", utilisé sur la CELENO et la MAJORIS. Et, comme élément de comparaison, nous avons pris un rayon SAPIM CX-Ray.

On fixe le rayon entre les deux mors de la machine et on tire... jusqu'à ce que ça casse. Et pour une force donnée (Y), on a une valeur d'élongation (X).

Ce que l'on peut dire :

  • Nos rayons sont plus rigides que les SAPIM et ils supportent une tension supérieure
  • Les valeurs entre deux rayons du même type sont cohérentes (si on fait abstraction de l'écart d'élongation de 4/10ème probablement du à une différence de longueur entre les échantillons)

Une exploitation plus poussée des données nous donnera encore d'autres informations précieuses, mais il faut l'avouer, pour un premier essai, le protocole de test n'était pas très abouti. Nous pourrons mieux faire la prochaine fois.

Néanmoins, le point positif, c'est que nous avons une confirmation par les chiffres, que nos rayons ont les propriétés mécaniques qu'on attendait d'eux. Et c'est le principal.

La Boutique

 visitez notre boutique en ligne...

LaBoutiqueTitane.fr

L'Atelier

Nous trouver

En savoie !

Des Questions ?